Zimbabwe : le ministre des Finances fait une nouvelle sortie en faveur des cryptomonnaies

Posté dans : Actu Technologies 0

Les cryptomonnaies ne font pas encore l’unanimité. Si les autorités de certains pays africains y voient de nombreux risques, d’autres ne manquent pas de relever les bons côtés qui pourraient aider leurs nations.

Mthuli Ncube, ministre des Finances du Zimbabwe, a évoqué la possibilité pour son pays d’utiliser les solutions basées sur les cryptomonnaies pour réduire le coût des transferts de fonds. Sa nouvelle sortie en faveur de ces actifs numériques est intervenue suite à un récent voyage à Dubaï durant lequel il a visité le DMCC Crypto Center, un écosystème pour les entreprises opérant dans le secteur de la cryptographie et de la blockchain.

« J’ai visité le DMCC Crypto Center à Dubaï qui est un centre d’incubation fascinant pour les cryptomonnaies et les solutions de paiement. Je suis tombé sur des solutions qui pourraient réduire les frais liés aux envois de fonds de la diaspora », a-t-il affirmé.

Il faut souligner qu’il y a quelques années, M.Ncube avait déjà exhorté les citoyens de son pays à « investir dans la compréhension des innovations émergentes comme le Bitcoin ».

Si certains ont loué ces commentaires favorables à l’utilisation des cryptomonnaies, d’autres les qualifient de tardifs. C’est le cas par exemple de Victor Mapunga, PDG de FlexFinTx, qui rappelle au ministre l’existence d’entreprises spécialisées dans la blockchain et les cryptos au Zimbabwe, et l’appelle à travailler avec les locaux.

De son côté, le sénateur Jopa Sayeyo croit qu’avant d’opter pour les cryptomonnaies, « les banques doivent cesser de manipuler les taux de change de la monnaie locale ».

(Source : Agence Ecofin, 13 septembre 2021)

Comments

commentaires

via osiris

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.