Zimbabwe : Le gouvernement envisage de privatiser TelOne et NetOne avant la fin 2019

Posté dans : Actu Technologies 0

Au Zimbabwe, les opérateurs télécoms TelOne et NetOne pourront peut-être ne plus être la propriété exclusive de l’Etat d’ici la fin 2019. D’après le ministre zimbabwéen des Finances Mthuli Ncube qui fait l’annonce, les deux opérateurs publics de télécommunications devraient être privatisées dans le cadre d’un désengagement progressif de l’Etat dans le capital de plusieurs entreprises. Ainsi, l’Etat cèdera ses parts pour ne conserver plus que 26% dans chacune des sociétés, de quoi lui permettre de conserver une certaine emprise, et de bloquer certaines décisions.

Le ministre va même plus loin et fait savoir que d’éventuels repreneurs se sont déjà fait connaitre. C’est le cas par exemple du géant sud-africain MTN, de l’autre sud-africain Telkom, ainsi que de Oi, propriété de l’Angolaise Isabel Dos Santos. « Au départ, nous voulions privatiser TelOne et NetOne séparément, puis nous avons décidé de les regrouper en une seule entité, c’est pourquoi nous avons dû trouver un conseiller pour unifier ces deux transactions et cette étape prend un certain temps », explique le ministre Mthuli Ncube.

Un jumelage qui pourrait s’expliquer par la mauvaise santé de TelOne qui reste déficitaire. Ceci, contrairement à NetOne qui a affiché à la fin 2018 un bénéfice de 20 millions de dollars. Pour l’instant, aucune note officielle n’évoque le montant de la transaction. Cependant, certains médias zimbabwéens à l’instar du journal TechZim évoquent un montant pouvant atteindre les 300 millions de dollars.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 13 août 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.