Yankhoba Diattara, ministre de l'économie numérique : « Faire profiter la jeunesse des opportunités du digital »

Posté dans : Actu Technologies 0

Mettre en œuvre la vision du Président Macky Sall et aider la jeunesse à tirer profit des opportunités d’emplois que recèle le numérique. C’est la feuille de route que s’est fixé Yankhoba Diattara, le nouveau ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications, qui effectuait hier sa première sortie au siège de l’Adie.
Entré dans le gouvernement lors du dernier remaniement, le nouveau ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, a réservé sa première visite à l’Agence de l’informatique de l’État (Adie) au Technopôle de Dakar. Après une visite du Datacenter, entre autres installations, il a eu une séance de travail avec le personnel avant d’animer un point de presse avec Cheikh Bakhoum, le directeur général de l’Adie. M. Diattara a notamment promis de mettre en œuvre la « vision » du Président Macky Sall pour le développement de l’économie numérique, saluant au passage les « investissements massifs » réalisés par le président de la République dans le secteur. L’un de ses premiers dossiers consiste à finaliser, dans les prochaines semaines, les décrets d’application de la loi sur les start-ups afin de faire du numérique « le cœur » de notre économie. « Le secteur du numérique recèle beaucoup d’opportunités d’emplois. Il s’agira d’aider la jeunesse sénégalaise à en tirer profit », dit-il. Il plaide aussi pour l’augmentation de l’enveloppe de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der), 3 milliards FCfa en 2020, allouée aux start-ups. Sur un autre registre, M. Diattara lance un appel à ses autres collègues ministres pour une appropriation des outils mis en place par l’Adie pour donner corps à la e-gouvernance, tout en promettant d’accélérer la digitalisation des démarches administratives.

Enfin, « rassuré » par ce qu’il a vu, le ministre a également félicité l’Adie pour les réalisations et promis d’accompagner cette structure dans ses différents chantiers. Très attendu sur les questions politiques par les nombreux journalistes qui ont fait le déplacement au Technopôle, le bras droit d’Idrissa Seck a esquivé le sujet. « La politique est derrière nous ; nous sommes là pour travailler », s’est-il contenté de répondre.

Seydou Ka

(Source : Le Soleil, 18 novembre 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.