Selon l’A4AI, les coûts représentent le principal obstacle aux objectifs mondiaux d’accès à Internet

Posté dans : Actu Technologies | 0

Alors que l’Alliance pour un Internet abordable [Alliance for Affordable Internet (A4AI)] avait annoncé qu’en 2018, la moitié de la population mondiale devrait bénéficier d’un accès à Internet, la réalité en est tout autrement. Dans son rapport publié le 22 octobre 2018 et qui porte sur l’accessibilité Internet, l’Alliance reconnaît que cet objectif n’a pas été atteint, et que ce ne sera pas le cas avant la mi-2019. « Il est peu probable qu’il y ait un changement ou un mouvement significatif dans l’adoption d’Internet par la plupart des pays étudiés afin d’atteindre les objectifs de 2020 », estime le rapport.

D’après l’A4AI, le problème se situe au niveau des coûts Internet qui demeurent très élevés, et qui ne favorisent pas un accès global, notamment dans les pays à faible et à revenus intermédiaires. Dans ces pays, l’Alliance constate que les politiques en vue de rendre les coûts Internet abordables n’ont pas véritablement été implémentées. Du coup, le prix d’Internet reste trop élevé pour une bonne frange de la population. Ce qui, de manière générale, a un impact sur le développement de ces pays.

« Les personnes qui n’ont pas accès à l’Internet ne peuvent pas attendre pour l’avoir », estime Sonia Jorge, la directrice exécutive d’A4AI citée par scidev.net. Comme solution, A4AI propose des principes directeurs pour les cadres Internet nationaux. Par exemple, le rapport évoque la nécessité d’encourager les fournisseurs de services Internet à partager l’infrastructure. Ce qui pourrait réduire les frais généraux de 45%. Le rapport préconise également de poursuivre dans la voie de la création de fonds universels de service et d’accès, qui aident à payer les frais de fourniture d’Internet aux zones et communautés sous-desservies.

Jephté Tchémédié

(Source : Digital Business Africa, 7 novembre 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire