Orange Côte d’Ivoire dénonce le sabotage de ses installations techniques

Posté dans : Actu Technologies | 0

Qui en veut décidément à Orange Côte d’Ivoire ? Après l’incendie criminel, qui a détruit ses infrastructures au Plateau le 30 avril dernier, l’opérateur de téléphonie (fixe et mobile) dénonce, via un communiqué de sa direction générale, de nouveaux vols et actes de vandalisme perpétrés sur ses installations techniques.

« Du 31 mai au 9 juin 2018, les équipes techniques d’Orange ont enregistré des coupures de câbles et vols d’équipements du réseau Fibre dans onze (11) chambres de passages de câbles réparties dans la commune de Biétry.

Ces incidents ont entrainé des dysfonctionnements importants, causant l’indisponibilité des services Internet (Internet Fixe, Voix sur IP, TV d’Orange, Messagerie) pour plusieurs centaines de clients (dont 80 clients Entreprises) Fibre de la zone de Biétry », indique le texte.

Toutefois, il précise que les connexions Internet pour ces clients sont progressivement rétablies grâce à la mobilisation et au dévouement des ingénieurs et techniciens lors des interventions qui se déroulent sans interruption. Selon toujours le communiqué, Orange Côte d’Ivoire a de nouveau porté plainte auprès du Procureur de la République et les enquêtes confiées à la Police nationale sont en cours.

Pour rappel, Orange Côte d’Ivoire est fréquemment et continuellement victime de nombreux actes de vandalisme (coupures et vols en tous genres : câbles, batteries, groupes électrogènes, panneaux solaires etc.). Les pertes financières dues aux vols et dégradations volontaires sur le réseau sont, à en croire les responsables de cette entreprise, estimées à près de 6 milliards FCFA par an.

Aujourd’hui, face à ces attaques répétées de son réseau, Orange Côte d’Ivoire en appelle au concours des forces publiques ivoiriennes afin que des solutions concrètes et durables soient trouvées pour sécuriser le réseau qui dessert des services indispensables à la population et aux services d’urgence (pompiers, hôpitaux, SAMU,… ).

« Nous avons besoin de l’implication de tous afin que ces actes de sabotage s’arrêtent. Nous prenons nos responsabilités en investissant massivement dans la modernisation de notre réseau afin de garantir la meilleure expérience à nos clients, mais ne pourrons pas continuer indéfiniment à investir dans du matériel qui est volontairement détruit par la suite », indique Mamadou Bamba, directeur général, avant d’inviter non seulement les autorités à se joindre à nous dans ce combat, mais également les populations de Côte d’Ivoire à dénoncer tout acte de sabotage observé sur ces installations techniques au 09 22 26 27.

Ys

(Source : Le Patriote, 12 juin 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire