Nigéria : Près de 300 cybercriminels arrêtés grâce à la coopération entre la Police nigériane et le FBI

Posté dans : Actu Technologies 0

Le Nigéria et les Etats-Unis ont annoncé le 11 septembre 2019 avoir intensifié leur coopération dans le cadre de la lutte contre les réseaux de cybercriminalité nigérians. Et notamment contre les « fraudes aux virements ». Dans la foulée, les deux pays ont fait le point des avancées de cette collaboration : déjà 281 arrestations durant les quatre derniers mois. Parmi ces arrestations, 167 au Nigeria, 74 aux Etats-Unis, 18 en Turquie, 15 au Ghana et les autres en France, Italie, Grande-Bretagne, Japon, Kenya et Malaisie
D’après un communiqué du département américain de la Justice, les fraudes récurrentes auxquelles se livrait le réseau démantelé visaient principalement les employés d’entreprises ayant les moyens d’engager des transferts bancaires. Pour parvenir à leurs fins, les cybercriminels se font passer pour un partenaire commercial ou un supérieur hiérarchique. Ensuite, ils demandent à leur victime de virer des sommes sur un compte à l’étranger.

En plus de ces modes opératoires fréquents, le ministère américain de la Justice explique aussi que les organisations qui s’y adonnent réalisent souvent d’autres fraudes sur internet, notamment du hameçonnage ou de l’arnaque aux sentiments. Des pratiques nées au Nigeria, mais qui se sont depuis propagées au monde entier.

Selon Mohammed Abba, porte-parole de la Commission nigériane des crimes économiques et financiers l’EFCC lors des opérations conjointes menées avec le FBI, des sommes en liquide, en dollars et en nairas, avaient également été retrouvées pour un montant total équivalent à 383.000 euros. Mais au total, ce sont 3,7 millions de dollars qui ont été saisis, selon les autorités américaines.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 12 septembre 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire