Namibie : Paratus Telecom et Africa Online ont signé un accord de partage d'infrastructures télécoms

Posté dans : Actu Technologies 0

La demande en connectivité à haut débit croît en Namibie depuis 2020, portée par la Covid-19. Les opérateurs télécoms, désireux d’y répondre au regard des nombreuses opportunités d’affaires qu’elle présente, ont trouvé une alternative à de nouveaux investissements dans leur réseau.

Le fournisseur de connectivité à haut débit par fibre optique Paratus Telecom et le fournisseur d’accès à Internet Africa Online ont révélé jeudi 4 mars 2021 la signature d’un accord de partage d’infrastructure en Namibie. Cette collaboration, vivement encouragée par le régulateur télécoms, permettra à chaque entreprise de fournir des services télécoms à partir de l’infrastructure de son partenaire, dans les zones où elle-même n’a pas investi.

« En rompant avec la tradition, nous lançons une véritable initiative commerciale et donnons une longueur d’avance à l’industrie des TIC en créant des opportunités pour d’autres opérateurs agréés d’accéder à notre réseau. Nous avons fait un investissement important dans notre infrastructure, ce qui évite à d’autres opérateurs de le faire. Le spin-off ne peut être que positif et contribuer à renforcer la confiance des entreprises. C’est une solution gagnant-gagnant », a déclaré Andrew Hall, le directeur général de Paratus Namibia.

Comme dans plusieurs marchés télécoms d’Afrique, la Covid-19 a induit un changement profond des habitudes de consommation des services télécoms depuis 2020. Le streaming vidéo, l’e-santé, l’e-éducation, etc, devenus courants, ont suscité une forte demande en connectivité à haut débit, notamment en Namibie où de nombreux opérateurs télécoms et fournisseur d’accès à Internet ont prévu d’investir dans l’extension et la modernisation de leur réseau télécoms pour y répondre et tirer également profit.

Le partage d’infrastructures télécoms initié par Paratus Telecom et Africa Online contribuera non seulement à la réduction des charges opérationnelles des deux entreprises, mais également à une baisse du coût de la connectivité indispensable dans l’amélioration de l’accès des populations aux services télécoms à valeur ajoutée.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 5 mars 2021)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.