Maroc : le ministère et les acteurs du numérique se concertent pour améliorer la stratégie nationale digitale

Posté dans : Actu Technologies 0

Le Maroc progresse dans sa quête d’une stratégie numérique efficace pour devenir un hub digital régional et continental. Le 11 septembre, le document y afférent était au coeur d’une séance d’amélioration qui regroupait le ministre des TIC Moulay Hafid Elalamy et les différents acteurs du secteur.

Le ministre marocain de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy (photo), a échangé le 11 septembre 2020 à Casablanca avec les acteurs du secteur des TIC sur l’amélioration de la stratégie nationale digitale. Etaient représentées à cette rencontre, la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI), l’Association des utilisateurs des systèmes d’information au Maroc (AUSIM), l’Association Maroc Numeric Cluster (MNC) et l’Association Moroccan Start-up Ecosystem Catalysts (MSEC).

Amine Zarouk, le président de l’APEBI, a affirmé que cette occasion a permis de présenter au ministère « le Pacte Maroc digital », « fruit d’un travail collaboratif du collectif constitué de l’APEBI, de l’AUSIM, MNC et MSEC, qui propose plusieurs mesures concrètes de projets qui sont en totale convergence avec la note d’orientation du gouvernement sur les volets innovation, éducation, brand et également sur le volet de la compétitivité économique des entreprises et de l’administration ».

Au terme de la réunion, le ministre a déclaré : « nous avons travaillé aujourd’hui ensemble pour préparer le lancement de cette stratégie pour la mettre en œuvre avec les échéances les plus courtes possible ».

La stratégie Maroc Digital – élaborée pour accélérer le développement du numérique pour positionner le Maroc en tant que « Hub digital régional et continental » – avait été présentée par Moulay Hafid Elalamy lors de la réunion tenue par le Comité national de l’environnement des affaires (CNEA) le 23 juin 2020.

Cette stratégie porte essentiellement sur l’accompagnement des acteurs du digital (auto-entrepreneurs, start-up, TPME) et l’accélération de la digitalisation des administrations au service du citoyen. Cette feuille de route vise également à stimuler la création d’emplois par le développement des compétences dans les métiers du digital, l’amélioration de la gouvernance du secteur et le renforcement de la souveraineté numérique.

(Source : Agence Ecofin, 14 septembre 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.