Macky ne bénit pas les nouvelles tarifications d’Orange

Posté dans : Actu Technologies 0

Le président demande à l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) de veiller davantage à la qualité du service délivré par les opérateurs aux usagers, ainsi qu’à la soutenabilité des tarifs appliqués aux consommateurs.

Les nouveaux tarifs appliqués par Orange ont soulevé l’ire des consommateurs qui n’ont pas cessé de vouer aux gémonies l’opérateur de téléphonie. Hier, en réunion de conseil des ministres, le chef de l’Etat a laissé entrevoir qu’il ne bénissait pas cette mesure en demandant à l’ARTP de veiller davantage à la soutenabilité des tarifs appliqués aux consommateurs.

« Orange » en a vu de toutes les couleurs cette semaine ! Les Sénégalais ont traité de tous les noms d’oiseaux le premier opérateur de téléphonie du pays. Ils n’ont pas supporté que celui-ci supprime certains forfaits pour les remplacer par d’autres plus coûteux. Via les réseaux sociaux, les abonnés n’ont pas caché leur amertume et leur colère.

D’ailleurs, les associations de consommateurs sont montées au créneau pour en faire leur propre combat. Sur sa page Facebook, le Président de Ascosen, Momar Ndao, a dénoncé ces offres d’Orange Sénégal. Pour dire que cette augmentation des tarifs d’Orange est un coup de Jarnac inacceptable pour une société qui fait plus de 3 milliards 200 millions par jour. Et le président de la République n’est pas resté insensible à cette situation.

Hier, en conseil des ministres, le chef de l’Etat a fait état d’un impératif d’intensifier la mise en œuvre de la stratégie « Sénégal Numérique 2025 ». Il a rappelé au gouvernement l’urgence de bâtir un Sénégal Emergent à travers l’accélération de l’aménagement numérique du territoire national afin de favoriser l’accès universel, à moindre coût, aux services numériques de qualité. Il a, à cet égard, demandé à l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) de veiller davantage à la qualité du service délivré par les opérateurs aux usagers, ainsi qu’à la soutenabilité des tarifs appliqués aux consommateurs. L’on se demande si ces mises en garde sont efficaces dans la mesure où les nouveaux tarifs sont déjà entrés en vigueur.

Restons toujours au Conseil des ministres pour dire que le président de la République a demandé par ailleurs à la ministre de l’Economie numérique de faire prendre toutes les dispositions pour la mise en œuvre optimale des composantes du Programme Spécial « SMART SENEGAL ». Il a, dans cet élan, rappelé l’impératif de mettre à disposition les moyens nécessaires au développement de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS).

Le Chef de l’Etat a également souligné l’impératif d’achever le basculement intégral de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), de l’analogique au numérique. Il a particulièrement demandé au ministre de l’Intérieur, en rapport avec le ministre de la Communication, de soumettre, en urgence, à sa validation, la liste des 300 villages éligibles à la 2ème phase du projet sino-sénégalais d’accès à la Télévision Satellite.

Le président de la République a, sur ce chapitre, demandé aux membres du gouvernement d’intensifier, avec le concours de l’ADIE, la transformation digitale des administrations afin d’asseoir un service public accessible, innovant et performant. Il a, enfin, demandé, au Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République et au ministre de l’Economie numérique, d’intensifier l’exécution des projets relatifs à la Cyber sécurité.

(…)

Seydina Bilal Diallo (L’As)

(Source : SenePlus, 30 juillet 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.