Le Zimbabwe songe à une troisième augmentation du tarif des services télécoms

Posté dans : Actu Technologies 0

L’opérateur de téléphonie mobile Econet Wireless Zimbabwe, leader du marché télécoms national, annonce une potentielle nouvelle hausse du tarif des services télécoms. La société révèle être actuellement en pourparlers avec l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (POTRAZ).

« L’entreprise, en collaboration avec les autres acteurs du secteur, continue de collaborer avec POTRAZ dans le but de revenir à un régime tarifaire qui garantira la viabilité continue du secteur ainsi que le maintien des normes de qualité de service », a indiqué Econet dans un communiqué.

Depuis le second trimestre 2019, le Zimbabwe évolue dans un environnement économique inflationniste qui ne cesse d’éroder les tarifs des marchandises et services. Le secteur des télécoms a déjà procédé à deux réajustements tarifaires pour conserver la rentabilité des opérateurs télécoms.

En avril 2019, est intervenue la première hausse des prix. Elle était de l’ordre de 23 %. La seconde augmentation des prix est survenue en octobre 2019, elle était cette fois de l’ordre de 95,39 %. Décidée selon la POTRAZ, tout comme la précédente, en tenant compte des coûts de fourniture des services, des tendances du marché, des fondamentaux économiques et du pouvoir économique des populations.

Selon Econet Wireless Zimbabwe, la déliquescence de l’environnement économique national ébranle le secteur télécoms national à divers niveaux, pas seulement chez les consommateurs. Les multiples coupures d’électricité qui contraignent les sociétés télécoms à recourir davantage aux générateurs, dans un contexte d’augmentation des coûts de carburant, ont aussi fait gonfler les coûts d’exploitation.

(Source : Agence Ecofin, 20 janvier 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.