Le Cap-Vert investira 25 millions $ pour sa connexion à un 5ème système sous-marin de fibre optique

Posté dans : Actu Technologies | 0

Le Cap-Vert a sécurisé sa connexion à un cinquième système sous-marin de fibre optique, le 13 décembre 2018. Le pays, à travers son opérateur historique Cabo Verde Telecom (CVT), a signé, à cet effet, un contrat de connectivité avec EllaLink Submarine Cable System.

L’infrastructure télécoms reliera l’Europe à l’Amérique latine depuis Fortaleza au Brésil jusqu’à Marseille en France, en passant par le Cap-Vert, Madère et Lisbonne au Portugal et Madrid en Espagne, et coûtera à CVT un investissement de 25 millions de dollars US.

Le système EllaLink dont la valeur globale est de 180 millions de dollars US, devrait être opérationnel en 2020. Il est composé de 4 paires de fibres avec une capacité initiale de 200 Gbps.

Jose Luis Livramento, le président-directeur général de CVT, a déclaré qu’au regard de la position stratégique du Cap-Vert – à égale distance de l’Europe et de l’Amérique latine et proche de l’Afrique – le pays est le point idéal pour interconnecter ces territoires et devenir également le chef de file de la transformation numérique de la région.

Le nouveau câble de fibre optique EllaLink est le cinquième système sous-marin auquel le pays compte se connecter pour améliorer la qualité de la connectivité Internet de ses populations. Déjà connectée au système Atlantis II vers 2000, puis au West Africa Cable System (WACS), la petite nation insulaire projette en effet de se relier à la Guinée par le câble dénommé « Cap Amilcar Cabral ». L’entreprise espagnole Hemisphère Cable Company qui prévoit aussi de connecter l’Europe à l’Amérique latine depuis Seixal en Espagne jusqu’à Fortaleza au Brésil, a prévu des points d’atterrissement au Cap-Vert, à Madère (Portugal) et à Casablanca (Maroc).

(Source : Agence Ecofin, 18 décembre 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire