Le Bénin s’actionne pour la mise en oeuvre du service universel

Posté dans : Actu Technologies | 0

Pour la réalisation de l’étude visant à améliorer l’accessibilité des communications électroniques et de la poste, le gouvernement béninois a autorisé ce mercredi 19 juin, la contractualisation d’une entente directe avec l’Alliance For Affordable Internet (A4AI).

Le Bénin est désormais en bonne voie pour la mise en oeuvre du service universel et la résorbtion des écarts de couverture et de services relatifs au secteur du numérique. Face à la spécificié du service universel et l’urgence de sa mise en oeuvre, le pays a marqué son accord à bénéficier de l’assistance du cabinet l’A4AI.

En la matière, l’Alliance For Affordable Internet est la plus vaste coalition mondiale du secteur technologique œuvrant pour un accès universel et abordable, au travers de diverses technologies dont celle mobile. Une offre de services à l’identique du code du numérique qui définit le service universel comme « une offre minimale au public sur l’ensemble du territoire national de service de communications électroniques à un prix abordable et ce, dans le respect des principes d’égalité, de continuité et d’universalité ».

Démocratiser l’accès à Internet

Reconnu en tant que Consultant international, l’A4AI œuvre à forger les politiques, les règlementations et les initiatives publiques et privées nécessaires à la démocratisation de l’accès à Internet, notamment à un coût abordable, tout en assurant la rentabilité des opérateurs des communications électroniques.

Dans le cas d’espèce, le cabinet est mandaté pour conduire l’étude visant à améliorer l’accélération des communications électroniques et de la poste ; et de fournir une assistance technique à la mise en œuvre de ses recommandations. L’objectif visé est d’accélérer la mise en œuvre du service universel et de résorber les écarts de couverture et de services relatifs aux communications électroniques, à la poste et aux compétences numériques.
En effet, cette initiative intervient dans un contexte marqué par la volonté du Bénin à faire du numérique, un levier de croissance économique. Et si le pays est sur la bonne trajectoire en la matière, c’est grâce à l’action et au suivi de la Ministre de l’économie numérique et de la communication Aurelie Adam Soulé Zoumarou.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 23 juin 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire