L'américain Stripe rachète à plus de 200 millions $ la plateforme nigériane Paystack

Posté dans : Actu Technologies 0

L’entreprise technologique de paiements, Stripe, a racheté le nigérian Paystack à plus de 200 millions $. L’opération représente l’une des plus grosses acquisitions réalisées sur le continent. Elle permettra à l’américain de mettre le cap sur de nombreux marchés en Afrique.

L’américain Stripe a annoncé ce 15 octobre, la conclusion d’un accord portant sur le rachat de la plateforme nigériane de paiements en ligne Paystack. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Toutefois, des médias citant des responsables des deux entreprises assurent que le deal a été conclu à plus de 200 millions $.

Stripe, l’entité au cœur de cette transaction est une entreprise de technologie qui développe des outils de paiements pour sa clientèle constituée de start-up et de sociétés cotées. Elle a dirigé en 2018 un cycle de financement de série A d’un montant de 8 millions $ au profit de Paystack.

En rachetant la fintech nigériane co-fondée en 2015 par Shola Akinlade et Ezra Olubi, Stripe met le cap sur le continent africain dans lequel « le commerce en ligne augmente de 21 % d’une année à l’autre et de 75 % plus vite que la moyenne mondiale », souligne l’équipe de Stripe dans une note d’information.

L’entreprise américaine n’intègrera pas directement Paystack à son portefeuille d’entreprises. Cette firme, dont les services sont utilisés par plus de 60 000 entreprises au Nigeria et au Ghana continuera d’évoluer de manière indépendante en poursuivant son plan d’expansion sur le continent.

Matt Henderson, responsable commercial de Stripe dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique a commenté cette opération. « En seulement cinq ans, Paystack a accompli ce que de nombreuses entreprises n’ont pas pu réaliser en dix années ».

Cette acquisition donnera à Paystack les ressources nécessaires pour développer de nouveaux produits, soutenir davantage d’entreprises et consolider le marché hyper-fragmenté des paiements en Afrique.

Paystack présent au Nigeria, au Ghana et bientôt en Afrique du Sud a déjà mobilisé plus de 10 millions $ avant l’accord avec Stripe.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 15 ocotbre 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.