Kenya : Huawei s’associe à « Close the Gap » pour développer les compétences numériques en zones rurales

Posté dans : Actu Technologies 0

Lors du salon ITU Telecom World 2019 qui s’est tenu du 9 au 12 septembre 2019 à Budapest en Hongrie, Huawei a dévoilé le projet DigiTruck, en partenariat avec l’organisation à but non lucratif belge « Close the Gap ». L’objectif est de fournir une formation en compétences numériques aux communautés rurales et isolées du Kenya. Le DigiTruck est la dernière initiative de Huawei dans le cadre de son initiative d’inclusion numérique Tech4ALL.

D’après Huawei, le projet DigiTruck est un ensemble de conteneurs pour camions conçus comme des salles de classe numériques mobiles équipées du haut débit sans fil et dotées d’ordinateurs portables et de téléphones intelligents. Ces salles de classe disposent également de panneaux solaires et de batteries capables de les alimenter de sorte qu’elles puissent atteindre les villages isolés sans électricité, où les enseignants, les femmes et les jeunes locaux peuvent être formés.

Au menu des formations, il est prévu entre autres des cours sur la gestion responsable des déchets électroniques et la sécurité en ligne.

Huawei et « Close the Gap » justifient cet investissement dans la formation numérique des populations rurales et éloignées du Kenya par la nécessité de doter le pays, qui devient progressivement un carrefour numérique du continent, de compétences qui contribueront au développement.

Selon la Banque mondiale, dans son rapport « Digital Skills in Sub-Sahara Africa », la demande de compétences numériques en Afrique australe atteindrait 230 millions d’habitants en 2030. L’échec de plusieurs pays, notamment le Kenya, à répondre à ce besoin nuirait aux efforts pour la transformation digitale.

(Source : Agence Ecofin, 13 septembre 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.