Kenya : Devant la pression américaine, Safaricom reporte le lancement de sa 5G avec Huawei

Posté dans : Actu Technologies 0

Au Kenya, les abonnés de l’opérateur Safaricom qui espéraient profiter prochainement de l’expérience 5G devront patienter encore un peu. L’opérateur a en effet annoncé le report de ce lancement, bien que la phase des tests ait été achevée avec succès.

Pour comprendre l’origine de ce report, il faudrait rentrer dans le contexte de guerre économique que se livrent les Etats-Unis et la Chine. Ainsi, les Etats-Unis exercent une pression maximale sur leurs alliés du monde entier pour les dissuader de faire affaire avec les entreprises chinoises, dont Huawei, qui est sous le coup d’énormes sanctions aux Etats-Unis.

L’entreprise chinoise a d’ailleurs de ce fait perdue d’énormes contrats sur le déploiement de la 5G en Europe, et accompagnait jusqu’ici le gouvernement kenyan dans son programme. C’est d’ailleurs Huawei qui a construit l’infrastructure 5G de Safaricom.

Devant la pression américaine dont les autorités évoquent au passage des problèmes de sécurité, le gouvernement kenyan a dû faire rétropédalage, et reporté le lancement prévu de la 5G dans les principaux centres urbains du pays. A la place, le patron de Safaricom a dit vouloir se concentrer sur une utilisation maximale du spectre de la 5G.

« Nous l’avons testé (la 5G) dans ce pays. Nous discuterons du spectre avec le gouvernement en arrière-plan. Mais en termes d’immédiateté, nous n’avons pas l’intention à ce stade d’aller gros sur la 5G à court terme. Il nous reste encore tellement de marge pour exploiter et utiliser pleinement la 4G avant de passer à la 5G », affirme Peter Ndegwa, PDG de Safaricom. Une position qui en dit long sur le contexte.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 5 janvier 2021)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.