E-commerce : DHL étend sa plateforme à 9 nouveaux marchés en Afrique

Posté dans : Actu Technologies | 0

DHL a annoncé l’extension de sa plateforme de commerce en ligne à de nouveaux marchés africains. Entre autres pays concernés, le Cameroun, la République Démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire. Le groupe a motivé cette décision par le succès déjà enregistré sur le Continent.

DHL poursuit ses ambitions en Afrique. Le géant allemand a annoncé ce jeudi le déploiement de sa plateforme d’e-commerce DHL Africa eShop dans 9 nouveaux pays du continent. Le groupe a expliqué dans un communiqué transmis à la presse que cette extension est motivée par le succès rencontré avec les marchés africains déjà conquis à savoir l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Kenya, l’île Maurice, le Ghana, le Sénégal, le Rwanda, le Malawi, le Botswana, la Sierra Leone et l’Ouganda en avril dernier seulement. « Sur la base de cette croissance rapide et du retour d’information positif que nous avons reçu du marché, DHL Express a décidé de passer au plus vite à la phase suivante de son déploiement », a déclaré Hennie Heymans, PDG de DHL Express pour l’Afrique subsaharienne qui s’est réjoui de cette évolution. « La plateforme est désormais opérationnelle pour les consommateurs résidant au Cameroun, en République Démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Gambie, à Madagascar, au Mozambique, en Tanzanie et en Zambie », a ajouté le responsable.

Le DHL Africa eShop, une application digitale développée en partenariat avec Link Commerce – une division de Mall for Africa, est une plateforme qui permet aux consommateurs africains de pouvoir effectuer des achats directement auprès de plus de 200 détaillants basés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et de faire livrer leurs achats à leur domicile par DHL Express, a rappelé la société allemande dans son communiqué.

Contexte favorable

Le succès rencontré par le DHL Africa eShop sur les 11 premiers marchés n’est pas la seule corde à l’arc du géant allemand. Ce dernier compte également sur un contexte socio-économique grandement favorable sur le continent africain. Pour Hennie Heymans, le constat est que la demande de services de détail de calibre mondial est en hausse en Afrique.

« Comme l’indique un rapport du McKinsey Global Institute, l’Afrique possède un marché de consommation de classe moyenne à forte croissance, qui adopte l’Internet à un rythme effarant. On prévoit que d’ici 2025, la pénétration du marché de l’Internet atteigne approximativement 50% pour le continent africain, avec environ 360 millions de smartphones en circulation », a-t-il relevé ajoutant que l’application fournit la solution idéale qui permet aux consommateurs africains d’accéder aux marques mondiales.

(Source : La Tribune Afrique, 7 juin 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire