Demo Day Edacy : Quand de jeunes talents africains offrent des solutions numériques à de grandes entreprises

Posté dans : Actu Technologies | 0

Après 9 mois de formation, Edacy, une entreprise qui outille de jeunes talents à trouver des réponses numériques aux problèmes soumis par des entreprises partenaires, a organisé, hier, jeudi, le « Demo Day » de sa sixième cohorte de Talents du numérique (“WorkLearners”). À l’occasion, différentes réalisations de sa dernière promotion ont présenté aux entreprises partenaires.

EDACY a encore mis sur le marché une vingtaine de jeunes compétents prêts à relever le défi des entreprises en difficulté et à apporter des solutions à leurs problèmes. Lors de leur Démo Day, des groupes de jeunes talents ont présenté des applications qui facilitent, mais surtout qui vont permettre à des entreprises partenaires, de résoudre des problèmes bien déterminés.

Le Directeur général d’ Edacy Sénégal, Mamadou Djigo, revient sur l’importance de la journée : « le Demo Day est un évènement qui clôture la fin de spécialisation de notre Work leaning qui est une formation de 9 mois. Et, durant les trois (3) premiers mois, les talents sont chargés de travailler sur des projets, des problématiques exposés par les entreprises partenaires et à la fin des 3 mois, ils vont les présenter devant ces entreprises-là et expliquer tous les processus qu’ils ont suivi pour pouvoir résoudre ces problématiques et à la fin de ces Démo Day, les talents sont disponibles pour aller en apprentissages en entreprise pendant les 6 mois ».

Mr Djigo qui est très satisfaite du travail de ses jeunes talents de lâcher : « Aujourd’hui nous résolvons deux problématiques, l’employabilité des jeunes et le problème de la compétence qui est aujourd’hui sur le marché ».

L’événement a été aussi l’occasion, pour Edacy de procéder à la remise de diplômes des talents sortants des cohortes.

“Avec la révolution numérique, l’Afrique a les mêmes armes que l’Europe ou l’Amérique”

Roland Gnokhor Faye, talent de la cohorte 3, qui vient d’obtenir son diplôme, invite les jeunes Africains à s’intéresser davantage au WorkLearners (talents du numérique), car, dit-il, « il y a les outils qui sont en ce moment sur internet, la connaissance est démocratisée, elle est vulgarisée, tout est sur internet. Il faut juste avoir la volonté ».

Employé à Edacy après sa formation, Faye est convaincu que dans « cette 4e révolution, l’Afrique a les mêmes armes que les Malgaches, les Européens, et des Européens ».

(Source : Pressafrik, 15 février 2019)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire