Dalkom obtient 12 millions € de la BEI pour connecter la Somalie à un nouveau système sous-marin de fibre optique

Posté dans : Actu Technologies 0

Connectée depuis 2011 à trois systèmes sous-marins de fibre optique, la Somalie a enregistré l’année dernière une demande croissante en connectivité à haut débit. Dalkom Somalia a pris l’engagement d’y répondre en dotant le pays de nouvelles capacités data.

Le fournisseur de services télécoms à haut débit Dalkom Somalia a obtenu de la Banque européenne d’investissement (BEI) un prêt de 12 millions d’euros pour connecter le pays à un nouveau système sous-marin de fibre optique, le câble 2Africa. Une partie de l’argent financera également le déploiement du premier segment d’une nouvelle dorsale nationale en fibre optique qui interconnectera Mogadiscio, la capitale, aux autres régions du pays.

En mai 2020, le ministre somalien des Postes, des Télécommunications et de la Technologie, Abdi Ashur Hassan, avait jugé l’intérêt de Dalkom Somalia pour le système 2Africa comme une occasion de créer de nouvelles opportunités économiques qui aideront le pays à développer son écosystème télécoms et à tirer profit de l’économie numérique.

Grâce à ses investissements dans les infrastructures télécoms, Dalkom a déjà connecté la Somalie à plusieurs systèmes sous-marins de fibre optique, notamment le système sous-marin d’Afrique de l’Est (EASSy), le câble sous-marin Europe India Gateway (EIG), le système sous-marin d’Afrique de l’Ouest (WACS). Mais la demande en connectivité à haut débit n’a cessé de croître. La pandémie mondiale a accentué la pression des consommateurs sur les fournisseurs de services pour davantage de capacités data. Dans leur Digital Report 2021, Hootsuite et We Are Social révèlent que le nombre d’abonnés à Internet est passé de 1,63 million d’utilisateurs à 1,95 million entre janvier 2020 et janvier 2021.

Pour la BEI, la connexion de la Somalie au nouveau système sous-marin va améliorer « considérablement l’infrastructure numérique de la Somalie en diversifiant la connectivité internationale du pays et en permettant l’expansion des réseaux à large bande dans des zones auparavant mal desservies. Le projet comporte divers avantages socio-économiques dérivés de la transformation numérique de la Somalie, de la reprise post-Covid-19 et d’une résilience économique intersectorielle renforcée ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 10 septembre 2021)

Comments

commentaires

via osiris

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.