Cameroun : Le ministère des Finances met sur pied le système informatique ESD-Soft pour automatiser le calcul des « rappels » afin d’accélérer leur paiement

Posté dans : Actu Technologies 0

Ils sont nombreux les fonctionnaires et agents de l’Etat qui attendent durant des années le paiement des rappels de solde (communément appelés « rappels ») dus par l’Etat. Pour réduire les délais de ces paiements, le ministère des Finances a mis sur pied une application visant à automatiser ces calculs. Il s’agit du système informatique ESD-Soft.

Les personnels du Minfi chargés de la production des états de sommes dues ont durant deux jours (du 28 au 29 juillet 2020) été formés et à l’utilisation de cette application dont la phase pilote vient de s’achever, après 10 mois d’essai.

Robert Simo Kegne, le directeur des dépenses du personnel et des pensions du Minfi qui s’est confié à Cameroon Tribune explique qu’à travers cette nouvelle application, il est question d’alléger les souffrances des travailleurs du secteur public en garantissant la standardisation, la célérité, la traçabilité et l’archivage des documents dans la production des états de sommes dues.

Pour Cyrill Edou Alo’o, directeur général du Budget, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session de formation, le séminaire de formation des agents du Minfi a pour objectif de rendre les acteurs compétents à l’utilisation de ce nouvel outil. D’après lui, cette première phase de mise en production a pour objectif d’éprouver la solution afin de la rendre robuste et envisager sereinement son utilisation dans tous les services en charge de la gestion de la solde et des pensions à l’horizon 2021.

A ce jour, l’application ESD-Soft est expérimentée au service du contentieux et des prestations familiales et a déjà permis de réduire le temps de traitement des dossiers de plusieurs semaines à quelques heures.

Cameroon Tribune rappelle que par le passé, à la direction des dépenses du personnel et des pensions (DDPP) du ministère des Finances ce n’était pas aisé pour un fonctionnaire ou agent de l’Etat de se faire payer son « Rappel ».

Ceci pour de nombreuses raisons parmi lesquelles la non-maitrise des délais de production du fait de la multiplicité des acteurs ainsi que des lourdeurs et lenteurs administratives ; l’obligation pour le bénéficiaire de fournir certains documents tels que la preuve des paiements antérieurs ; l’impossibilité de retracer les retenues, mettant à mal la sincérité budgétaire et causant un manque à gagner pour le système de retraite, sans oublier les erreurs de calcul, etc.

« Il est par exemple arrivé qu’un fonctionnaire aille à la retraite sans avoir perçu tous les avantages pécuniaires dont il a bénéficié durant sa carrière. Cela plombe même la mise en paiement de sa pension, car il faut prendre le temps de tout vérifier, de calculer ses états de sommes dues et d’obtenir les visas nécessaires afin de liquider tous ces arriérés », confie à CT Gislain Romaric Meleu, le chef de la cellule informatique à la DDPP.

Avec l’application ESD-Soft, le Minfi croît que ces tracasseries ne seront plus que de tristes souvenirs.

(Source : Digital Business Africa, 30 juillet 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.