Cameroun : le CDIC, Centre de développement du numérique bientôt fonctionnel

Posté dans : Actu Technologies 0

Les jeunes acteurs de l’économie numérique du Cameroun et de la ville de Yaoundé en particulier auront bientôt à leur disposition un important outil d’accompagnement des porteurs de projets d’entreprises dans le domaine. Il s’agit du Centre pour le développement de l’économie numérique au Cameroun (CDIC), un espace aménagé et équipé d’outils technologiques, de systèmes d’informations et de réseaux de communications électroniques de point qui ambitionne de soutenir le processus de développement de l’écosystème entrepreneurial numérique camerounais en favorisant la création d’une industrie locale numérique et le développement des applications « made in Cameroon ».

Annoncé depuis quelques temps par Mme Minette Libom Li Likeng, la ministre des Postes et Télécommunications, le projet est désormais concrètement en cours de réalisation et a été présenté officiellement au public ce 18 janvier 2021 en marge de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et des services sous tutelle.

« Ce matin quand nous avons lancé la conférence, l’annonce a été faite que le Centre de développement du numérique est la solution du gouvernement pour accompagner les start-ups dans l’entrepreneuriat numérique… Il fallait venir toucher du doigt pour voir le niveau d’avancement des travaux. Et je suis satisfaite. D’après les délais donnés par l’entreprise, il est possible que ce lieu, quand nous y reviendrons dans trois mois soit métamorphosé… ce Cyberparc est attendu par la jeunesse camerounaise depuis très longtemps. Une fois que la nouvelle est déjà officielle, la pression va monter… », a déclaré Minette Libom Li Likeng au terme d’une visite du site en construction, en compagnie des directeurs, de divers acteurs du domaine et de la presse.

Le CDIC ambitionne ainsi sur cinq ans d’accompagner (1 000) projets d’entreprise/startups pour cinq cent milles (500 000) emplois directs créés et au moins cinq millions d’emplois indirects. Il se destine spécifiquement à offrir aux porteurs de projets un cadre propice à l’expression du génie créateur, apporter des solutions aux besoins exprimés par les entreprises camerounaises, impliquer les différents secteurs créateurs de richesses dans les activités menées par le CDIC et apporter des solutions à l’épineuse problématique du financement de la startup, drainer des investissements directs étrangers.

Gaelle Massang

(Source : Digital Business Africa, 23 février 2021)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.