Burkina Faso : Projet e-Sintax plus de 400 contribuables ont adhéré

Posté dans : Actu Technologies 0

Désormais, au Burkina les contribuables n’auront plus a fournir trop d’effort pour leurs déclarations et payements d’impôts.

Lancée depuis le 12 avril 2018, la plateforme de téléprocédure de la Direction Générale des Impôts (DGI) dénommée e-Sintax deviendra obligatoire en janvier 2019, pour les contribuables des grandes entreprises Burkinabé.

La Direction générale des impôts (DGI) se modernise afin de répondre aux attentes des contribuables. C’est dans ce dynamisme que le jour du 13 septembre 2018, le siège de la DGI a servi de cadre à la tenue d’une conférence de presse avec le « Top 100 » des contribuables du pays. Celle ci avait pour but de susciter une prise de conscience collective chez les contribuables sur l’importance du projet eSintax et obtenir leur adhésion au projet. Car selon Adama Badolo Directeur Général des impôts, cette nouvelle technologie sera obligatoire pour les grandes entreprises.

Rappelons que l’objectif de cette plateforme est de permettre aux entreprises de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne, sans avoir à se déplacer. Depuis le lancement de ce projet ,précise M. Badolo « on peut compter avec satisfaction l’adhésion de plus de 400 contribuables avec un budget de 45 milliards de F CFA » au compte de la DGI grâce à ce projet. Il demeure donc optimiste quant à l’avenir de la plateforme « Je pense que d’ici la fin de l’année 2018, la majorité des grandes entreprises vont pouvoir déclarer et payer leurs impôts en ligne ».

Bien que novice, cette nouvelle façon de faire a sur captiver certaines grandes entreprise « Depuis la mise en œuvre de eSintax, on a plus de temps et moins d’angoisse pour le paiement de l’impôt », a confirmé le conseiller fiscal du Centre de gestion des cités, Jean Paul Nitiéma.

Maryse Atsé

(Source : ICT4Africa, 19 septembre 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.