Bénin : Le Forum pour la Gouvernance de l'Internet lance anti-fakenews.bj, une plateforme web de fact-checking pour la période électorale

Posté dans : Actu Technologies 0

Durant les deux prochains mois, correspondant à la période des élections présidentielles au Bénin, les internautes auront la possibilité de vérifier les informations qui circulent sur les réseaux sociaux.

Cette initiative vise à sensibiliser les internautes sur les fausses nouvelles et les discours de haine en période électorale. Ceci en se rendant sur www.anti-fakenews.bj, une plateforme qui vise à sensibiliser les internautes sur les fausses nouvelles et les discours de haine en période électorale.

Cette initiative a été mise en place par Le Forum pour la Gouvernance de l’Internet FGI Bénin, un cadre de dialogue multi-acteurs pour la gouvernance d’internet créé depuis 2013. Il a reçu le soutien de Facebook, l’Agence pour le développement du numérique (ADN), l’Association béninoise pour la cybersécurité et la promotion du bumérique (ABCPN), Internet Society (ISOC Bénin) et toutes les parties prenantes à l’écosystème numérique au Bénin.

« Le but de la plateforme n’est pas de débusquer toutes les fausses nouvelles mais de renseigner, sensibiliser et informer les populations sur les attitudes critiques à adopter face aux infos sur les réseaux sociaux et internet », précise Franck Kouyami, chef du projet. Les internautes pourront ainsi vérifier ou faire vérifier la véracité d’une information qui leur parvient. Sur la plateforme, ils peuvent formuler une demande d’investigation sur une information.

Les personnes constituées en équipe travaillent en arrière-plan pour faire du fact-checking. Leur rôle est de prouver la véracité ou non de la requête soumise. Ce faisant, les internautes ne serviront plus de relais de transmission pour les fausses informations, nous rapporte CIO mag. « Internet est devenu l’outil démocratique le plus utilisé par les citoyens aujourd’hui pour exercer leur droit à la liberté d’expression. La liberté d’expression est complexe à appréhender, surtout en période électorale », reconnaît Vivien Assangbé-Wotto, président du FGI Bénin.

Pour rappel, Les Béninois se rendront dans les urnes le 11 avril prochain, pour élire en même temps un président et un vice-président, une première fois dans l’histoire politique du pays. La campagne électorale a cours actuellement et cette période est considérée comme à risque en raison de la tension et des coups politiques qu’elle génère.

Gaelle Massang

(Source : Digital Business Africa, 5 avril 2021)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.