Afrique du Sud : MTN innove en partageant sa bande de fréquence des 900MHz pour offrir à la fois la 2G, 3G et 4G

Posté dans : Actu Technologies | 0

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Afrique du Sud, en collaboration avec Huawei, vient de frapper un grand coup sur le marché télécoms national en lançant la solution de partage de fréquence baptisée CloudAir 2.0. La nouvelle technique d’optimisation du réseau « améliore l’efficacité spectrale et permet à MTN de déployer la technologie LTE dans la même bande de 900 MHz que la 2G, 3G et l’internet des objets, tout en améliorant significativement la couverture LTE et l’expérience utilisateur », a révélé Giovanni Chiarelli, le responsable des technologies et de l’information chez MTN Afrique du Sud.

Développée dès 2017, dans le cadre d’un programme conjoint d’innovation lancé en 2017, CloudAir 2.0 « permet d’allouer et d’ajuster les ressources spectrales en fonction des changements du trafic mobile et d’éviter que les technologies d’accès radio traditionnelles n’occupent un spectre prime, améliorant ainsi l’efficacité spectrale », a expliqué Edward Deng, le président de la gamme des produits sans fil chez Huawei.

MTN qui considère une fréquence comme une ressource « extrêmement précieuse », au regard du contexte actuel de gestion des fréquences, se dit particulièrement heureux d’avoir développé cette solution. En Afrique du Sud, les bandes de fréquences des 700 MHz et 800 MHz, utilisées dans plusieurs autres pays pour la 4G, sont encore confisquées par les chaînes de télévision analogiques, conséquence du retard du programme de migration vers la télévision numérique terrestre.

La société télécoms qui fait face à une pression croissante de ses abonnés pour une connectivité à haut débit, n’a pas voulu prendre le risque de patienter jusqu’à ce que les fréquences adéquates pour la 4G soient enfin libérées. Elle a jugé utile d’optimiser sa bande de fréquence des 900 MHz acquise en 1990, en même temps que Vodacom, pour offrir la 2G.

(Source : Agence Ecofin, 18 mai 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Laisser un commentaire