Afrique du Sud : le gouvernement va libérer davantage de spectres de fréquence

Posté dans : Actu Technologies 0

Le gouvernement d’Afrique du Sud va libérer davantage de spectres de fréquence pour permettre aux opérateurs télécoms de répondre à la demande croissante des populations en services télécoms de qualité, en ces moments de crise de coronavirus.

La ministre des Communications, Stella Ndabeni-Abrahams (photo), l’a révélé le 25 mars 2020 lors d’un briefing, avec la presse, tenu après une réunion interministérielle au cours de laquelle plusieurs nouveaux mécanismes gouvernementaux ont été arrêtés pour juguler les effets négatifs du Covid-19 sur la vie des populations.

Un nouveau spectre de fréquence télécoms sera libéré par l’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (Icasa), à titre provisoire, aux entreprises chargées d’assurer la fourniture des services de communication pendant la période de confinement.

Comme cette libération du spectre de fréquence renforcera l’offre de service télécoms, Stella Ndabeni-Abrahams a indiqué que « cela doit être fait conformément à la loi et nous devons garder une trace de l’infrastructure qui sera déployée afin qu’au moment où nous sortirons de ce dilemme, le spectre soit réduit ou le régulateur détermine quoi en faire ».

En libérant le spectre de fréquence télécoms, le gouvernement d’Afrique du Sud a le souci de répondre à la potentielle augmentation du trafic télécoms que susciteront plusieurs millions de Sud-Africains, enfermés chez eux et occupés soit par des activités professionnelles en ligne soit par du divertissement.

(Source : Agence Ecofin, 26 mars 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.