Accès à internet : La Sonatel baisse ses tarifs de 50%

Accès à internet : La Sonatel baisse ses tarifs de 50%

Posté dans : Actu Technologies | 0

La Sonatel veut participer à l’atteinte des objectifs de la Stratégie Sénégal numérique 2025. La société qui a investi 220 milliards de francs Cfa ces trois dernières années estime avoir atteint un de ses objectifs, à savoir la réduction de 50% des tarifs d’accès à l’internet mobile.

Depuis hier, la Sonatel a lancé l’Acte 2 de sa révolution numérique. Selon M. Abdou Karim Mbengue, directeur de la communication institutionnelle et des relations extérieures, ce nouvel acte a nécessité un investissement de 220 milliards de francs Cfa sur trois ans. « Aujourd’hui, nous posons le second acte de ce qu’on a appelé la révolution numérique par une nouvelle baisse de l’internet mobile à hauteur de 25% et une baisse de l’internet fixe. Avec ces nouvelles baisses, nous atteignons l’un des objectifs du projet Sénégal numérique 2025 de baisser les tarifs d’accès de l’internet à 50%. Pour l’internet mobile, nous avons, avec une année en avance, atteint cet objectif. Et pour l’internet fixe, nous sommes à mi-chemin avec 25% », informe M. Mbengue. La Sonatel qui s’est engagée à accompagner l’Etat du Sénégal dans la réalisation de sa Stratégie Sénégal numérique 2025 qui vise à accélérer l’accès du plus grand nombre à un internet plus abordable et de meilleure qualité va ainsi poursuivre sa politique de baisse des tarifs entamée dans la première phase de cette « révolution numérique ». « Lorsque la stratégie a été adoptée, Sonatel a pris l’engagement de poser un premier acte, c’est-à-dire baisser les tarifs de l’internet mobile au mois de février 2017 à hauteur de 24% ». Aujourd’hui, dans la deuxième phase, c’est l’objectif des 50% qui est atteint, souligne la société.

Ainsi, explique Mme Aminata Niang, directrice marketing grand public de Sonatel, des améliorations tarifaires sont aussi à noter en ce qui concerne les forfaits mobiles avec des baisses de tarifs qui seront appliquées de même que des reports de volumes non consommés pour certains pass. Pour l’internet mobile, c’est le prix de la box keurgui qui subit une baisse et passe de 14 mille 900 à 12 mille 900 francs.

La Sonatel assure également avoir tenu ses engagements en ce qui concerne la couverture. « Nous avons couvert 14 capitales départementales. Ce qui nous a amené à un taux de couverture de la population de 33% sur un objectif de 30% », informe M. Mbengue.

En 2018, les engagements sont d’arriver à un taux de couverture de la 4G de 50% contre 33,8% en 2017. Il s’agit ainsi de couvrir l’ensemble des capitales départementales, les grandes cités religieuses, les différents axes routiers dont les routes nationales, les autoroutes et le Train express régional (Ter). Au total, 728 sites additionnels seront connectés, portant à 1 194 le nombre de sites 4G, « largement le double de la couverture actuelle », souligne Mme Niang.

La qualité de service sera également un des objectifs de l’opérateur, indique M. Mbengue. « Un des objectifs principaux, c’est la baisse des tarifs, mais aussi une qualité de service, la meilleure possible. Sur ce plan, Sonatel a déployé des investissements massifs pour l’extension du réseau et faire en sorte que l’ensemble des zones couvertes puissent avoir de la bonne qualité », dit-il

Mame Woury Thioubou

(Source : Le Quotidien, 17 janvier 2018)

Comments

commentaires

via osiris

Répondre