1er réseau de fibres optiques Pan-africain : ‘'Djoliba'' interconnecte huit pays africains

Posté dans : Actu Technologies 0

Dans le cadre de la démocratisation de l’accès à la connectivité auprès des entreprises et des populations, le groupe Orange a lancé son premier réseau de fibres optiques panafricain. Ce nouveau réseau qui tire son nom du fleuve Niger ‘’Djoliba”, le troisième fleuve le plus long de l’Afrique de l’Ouest, propose une connectivité de très haut débit internationale. Long de plus de 10.000 kilomètres de fibre optique terrestre, ce réseau sécurisé couvre huit pays africains. (Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Nigéria, Ghana, Liberia, Guinée Conakry) et interconnecte 16 points de présence avec un rayage de près de 155 sites techniques. Il relie plus de 300 points de présence en Europe, Amérique et en Asie et permet une protection optimale du trafic en proposant dans chaque ville, l’accès à deux Data Centers distincts en reliant les huit métropoles. La cérémonie de lancement et de présentation dudit réseau s’est tenue ce mardi 10 novembre 2020 en visio-conférence.

« Djoliba permettra de réduire la fracture numérique »

Le projet Djoliba, selon Stéphane Richard, Président directeur général du groupe Orange, permettra de renforcer les ambitions de son groupe dans la région Ouest-africaine. « Il s’agit d’un projet majeur pour accompagner notre ambition de devenir l’opérateur digital de référence en Afrique d’ici 2025. Il permettra de réduire la fracture numérique dont souffre encore trop l’entreprise dans cette zone Ouest-africaine », a fait savoir Stéphane Richard dans une vidéo de quelques minutes où il procédait à la présentation dudit projet.

« Ce backbone régional représente un investissement massif qui vise à améliorer le débit de connexion, la résilience et la haute disponibilité du réseau. Tous les acteurs profiteront d’un réseau orange sans couture exploité et maintenu depuis Dakar. C’est un bond en avant considérable pour soutenir l’écosystème numérique et répondre aux besoins croissants des entreprises dans la région. Djoliba est, en effet, le fruit d’un travail remarquable porté par une équipe transverse et c’est grâce à ces efforts collectifs que nous avons pu ensemble relever ce défi de taille », explique le PDG du groupe Orange.

Enjeux et apport de Djoliba dans la transformation digitale de l’Afrique

Le directeur Orange Middle East and Africa, Alioune Ndiaye, a quant à lui accentué son speech sur les enjeux de l’acquisition numérique des populations africaines et l’apport du réseau Djoliba dans la transformation digitale du continent. « Renforcer la connectivité est un enjeu pour l’inclusion numérique des populations. Djoliba est un élément clé de la croissance future de l’amélioration de l’accès à l’internet pour ces pays enclavés de la région », soutient Alioune Ndiaye. Il a aussi souligné l’importance des compétences locales et celle de l’écosystème numérique locale dans le cadre de ce projet et estime toutefois que « l’Afrique pour tirer son épingle du jeu dans une révolution numérique d’envergure, il est crucial qu’elle développe sur place les compétences nécessaires et Djoliba est vraiment l’illustration parfaite ».

« Djoliba, une réponse aux besoins de l’Afrique »

Jérome Barré, Ceo Orange Wholesale et international networks a, lors de sa prise de parole, exprimé toute sa fierté pour le projet Djoliba qui démarre sa commercialisation à compter de ce mardi 10 novembre 2020. Cette offre de connectivité est, selon lui, « une réponse aux besoins de l’Afrique et aux besoins des filiales d’Orange pour accompagner leurs propres clients. Djoliba est une solution innovante et différentiable, un service unique, un guichet unique, une offre sans couture, de nouvelles qualités. Une solution granulaire qui va répondre à toutes les gammes de débit », soutient-il.

Sur cette même lancée, rembobine le directeur général Orange Côte d’Ivoire, Mamadou Bamba, qui aussi prenait part à la visio-conférence. « Au niveau technique, Djoliba permet de livrer des débits qui varient entre 2 mégas et 100 méga bits avec plusieurs niveaux de services qui vont répondre à tout type de besoin. Concernant le coté business, ce premier réseau transfrontalier sans couture permettra à Orange Côte d’ivoire, Burkina et Liberia de disposer d’une offre distructive qui assure un excellent rapport qualité-prix sur le marché et assurera un meilleur positionnement sur le marché et du ‘’Be to Be” en Afrique de l’Ouest ».

Sékou Dramé, directeur général du groupe Sonatel s’est réjoui du choix porté sur le Sénégal pour héberger le réseau Djoliba. Il s’est exprimé sur la sécurité du réseau Djoliba avant de souligner l’importante contribution de la Sonatel dans la mise en place de ce réseau. Il s’agit de deux data Centers de dernière génération, 4.794 kilomètres de fibre optique mis à disposition au Mali et au Sénégal, des capacités sur plusieurs câbles sous-marins (Sat3, ACE, Ménouwame) entre autres.

Le groupe Orange à l’instar du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, du Nigéria, du Ghana, du Libéria et de la Guinée Conakry compte élargir le réseau ‘’Djoliba” dans les autres pays de l’Afrique.

(Source : Dakar Actu, 10 octobre 2020)

Comments

commentaires

via osiris

Publié aussi sur www.suptic.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.